Pourquoi est-il intéressant de faire une chose qui nous effraie de temps à autre ?

Vous étiez-vous déjà senti confiné dans votre propre vie ? Avez-vous déjà eu ce sentiment désagréable de devoir vivre en automate par peur de faillir ? Si vous avez répondu oui à ces deux questions, il est grand temps pour vous de passer outre votre zone de confinement, mais pour passer de l’autre côté de cet état de « réduction » il faut faire le grand saut.

Incluez dans vos projets hebdomadaires, mensuels, trimestriels, ou semestriels, un projet qui vous effraie particulièrement. Surpassez vos peurs, vos doutes et vos croyances ; allez faire du parapente, de l’escalade, du saut en parachute, sauter dans un lac, apprenez à piloter un avion. Bref, trouvez une activité qui va vous défier.

Mais pourquoi est-il intéressant de faire une chose qui nous effraie de temps à autre ? Mettons tout cela au clair.

Un processus important pour abolir sa « zone de confinement » et agrandir sa « zone de confort »

Advertisements
Advertisements

Il faut nuancer les termes « zone de confinement » et « zone de confort » pour éviter de se perdre. Là où la zone de confinement vous réduit en l’état d’automate peureux ; la zone de confort vous permet de jouir de vos activités sans toutefois vous mener loin.

De ces deux zones, c’est de la première qu’il faudra absolument s’évader. Ensuite, on travaillera sur la deuxième pour l’agrandir et non la détruire. Il est cependant possible de faire d’une pierre de coup, quand on veut vraiment travailler sur ces deux « zones ». Mais au lieu de passer des jours, semaines, voire des années chez un psychanalyste, optez pour la méthode du dépassement de soi. Choisissez de réaliser une activité qui vous fasse particulièrement peur de temps à autre. Bien entendu, il faudra toujours agir dans la mesure du raisonnable et dans un cadre sécuritaire.

Le but ici est de se conscientiser de son propre potentiel afin de redoubler de motivation pour l’avenir. Il est également question de dépassement de soi orienté vers la quête d’une vie moins conditionnée par la peur. À travers la réalisation d’une activité effrayante, vous allez reconditionner votre subconscient et abolir systématiquement votre zone de confinement. À force de répéter ce type d’activité, vous allez automatiquement voir s’agrandir votre zone de confort.

Quelles activités faire ?

Essayez toutes les activités physiques que vous pensez être irréalisables. Si vous vous êtes longtemps dit que vous ne pourrez jamais faire du saut à l’élastique, lancez-vous le défi de le faire dès même ce week-end. Il peut aussi s’agir du simple fait d’avoir peur de courir au grand air par peur du regard des autres. Ne vous confinez pas ! Mettez vos habits de running et allez-y. Vous verrez qu’au terme de ces activités, vous vous sentirez plus fort, plus grandi, plus épanoui, et aussi motivé que jamais.

D’ores et déjà, osez faire une activité qui vous fait pratiquement peur de temps à autre ; faites de cette discipline audacieuse un mode de vie.

Advertisements
Advertisements
Advertisements