Bonsaï : le guide pour un bon entretien

Le bonsaï est une plante qui nous vient d’orient. C’est arbre nain, dont la taille peut tenir sur 15 cm, possède la beauté des grands arbres. Cette beauté lui vient de ses nombreuses tailles. Lorsqu’elles sont réussies, c’est un chef-d’œuvre. Comment s’y prendre pour avoir un bonsaï digne de ceux aperçuent dans les expositions japonaises ? La rédaction s’est penchée sur le sujet.

Advertisements
Advertisements
Bonsai tree in ceramic pot.

Comment entretenir son bonsaï ?

L’arrosage

Cette opération est importante parce qu’un bonsaï qui a soif meurt. La fréquence de l’arrosage dépend de la saison, la dimension du pot, le type de sol, etc. En plaçant un doigt dans la terre du pot, vous décideriez de vaporiser le bonsaï, si le sol est humide. Par contre s’il est sec, arrosez jusqu’à ce que l’eau s’échappe par les trous de drainage.

Fertilisation et renouvellement de la terre

Entre mai et septembre, au moins une fois par semaine, il faut légèrement fertiliser son bonsaï. En fonction des saisons, il faut :

  • Un engrais plus azote (28-14-14) au printemps
  • Un engrais équilibré (20-20-20) en été
  • Un engrais riche en potasse (15-15-30) à l’automne.

Sans nécessairement rempoter, il faut régulièrement changer les terres. Ce procédé fait pousser de nouvelles branches et favorise ainsi une nouvelle taille.

Le rempotage

L’opération a des règles à respecter :

Sortez le plant du pot, en évitant d’abîmer les racines ;

Peignez les racines à l’aide d’une fourchette, tout en libérant le maximum de terre ;

Préparez le terreau à bonsaï ;

Grâce à une petite grille, obstruez les trous, afin que les racines ne sortent pas ;

Au milieu du pot, façonnez une motte de terre, et positionnez l’arbuste de façon esthétique ;

Remplissez les espaces entre les racines et le rebord du pot. Une fois rempli, placez des éléments décoratifs au-dessus du pot (pierres, mousse) dans un joli agencement ;

Arrosez le bonsaï en pluie fine (c’est un arbre fragile) et placez-le loin des courants d’air.

Comment tailler un bonsaï

La taille du bonsaï diffère selon que l’arbuste est en formation, ou qu’il est définitivement formé. La taille s’effectue à l’aide du ciseau à bonsaï.

Si l’arbre est déjà formé : la taille consiste à lui faire conserver la forme qu’on lui souhaite. Elle s’effectue comme s’il s’agissait d’une haie. On ne coupe pas les feuilles, mais les tiges, afin d’affiner sa silhouette et la rendre plus dense.

Si l’arbuste est en formation : la taille est un tri. Elle permet de garder une pousse, ou d’éliminer une autre en fonction de l’allure que vous souhaitez donnez à votre bonsaï.

C’est pourquoi, il est nécessaire de prendre un temps d’observation, afin que le résultat final soit celui escompté. En outre, il faut y aller petit à petit, suivant une taille régulière. Il sera plus facile de lui faire prendre forme.

L’arrosage, le rempotage et la taille sont les opérations les plus délicates et importantes pour avoir un joli bonsaï. Mais à côté, il faut tenir compte de l’apport de lumière. Si votre arbre prend sa lumière derrière une fenêtre, il est nécessaire de le tourner d’un quart de tour une fois par semaine. Cet arbre n’aime pas les fortes précipitations, les courants d’air violents, et de fortes températures. C’est une plante d’intérieur.

Advertisements
Advertisements