Mal de mer en croisière : comment l’éviter ?

C’est bientôt les vacances. Vous hésitez après avoir reçu une proposition de virée en mer, parce que vous craignez le mal de mer. Vous avez raison, ce malaise pourrait vous ruiner ce moment d’exception. En tombant sur cet article, vous n’avez plus à vous en soucier, nos conseils vous apporteront ce que vous devez savoir.

Advertisements
Advertisements

Reconnaitre les symptômes du mal de mer

Le mal de mer n’est pas une maladie, c’est un trouble de l’adaptation d’une personne aux mouvements de l’eau. Vous n’êtes pas un cas isolé, car 25 % de la population mondiale en souffre. Les plus affectés par ce trouble sont : les enfants, les femmes enceintes, les personnes de plus de 60 ans. Le mal de mer apparaît soit après les premières heures, soit après les premiers jours suivant l’embarquement. Si vous tenez des propos incohérents, vous vomissez, vous avez des évanouissements, des vertiges et de nausées sur un bateau, vous souffrez indubitablement du mal de mer.

Comment éviter le mal de mer ?

Que vous en souffriez déjà, ou que vous soyez craintifs à l’idée de prendre un bateau, il existe quelques précautions à prendre contre ce malaise.

  1 – Il faut bien se reposer avant d’embarquer. Ne vous privez pas d’aller au lit très tôt. Bien au contraire. La fatigue et les lourdeurs augmentent considérablement le risque de mal de mer. Si vous êtes pris de fatigue sur le bateau, dormez. Vous aurez peut-être perdu un moment, mais la suite ne sera que meilleure.

   2 –  Se couvrir correctement. Bien sûr que les sorties en mer se passent très souvent sous une bonne météo, mais n’oubliez pas il peut très vite faire froid en mer. Couvrez-vous au point de sentir une légère chaleur. Le froid est la première cause du mal de mer.

   3 – Penser à vous hydrater. Pas de boissons alcoolisées. Préférez de l’eau ou des jus de fruits.

   4 – Bien manger. Prenez un repas satisfaisant sans en faire trop. L’excédent de nourriture crée plutôt l’effet inverse. N’hésitez pas à prendre un peu de nourriture avec vous à bord : banane, gâteau.

   5 – Trouvez un moyen d’occuper votre esprit. Par exemple en parlant aux personnes qui vous entourent. Vous pouvez aussi fixer un point stable de l’horizon, et alimenter votre imagination.

   6 – Si vous partez pour une croisière, réservez votre cabine au centre du bateau, là les mouvements se font moins subir. Un adulte qui ne soit pas une femme enceinte pourra se faire coller un patch, derrière l’oreille ou sur une autre partie de son corps, 6 à 12 h avant embarquement.

   7 – Plus sérieux, entraînez-vous à la rééducation optocinétique. Cette technique consiste à mettre le sujet sous une situation de mal de mer et apprécier comment son cops réagi. Une dizaine de séances de 30 minutes devraient suffire.

Comment traiter le mal de mer

Bien qu’il n’existe pas de médicaments capable de guérir définitivement un sujet, ceux présents sur le marché peuvent soulager ce trouble. Ils sont de la classe des antiémétiques. En médecine alternative, on peut utiliser des huiles essentielles au citron.

Advertisements
Advertisements