Sortir de la dépendance avec la méthode PNL : est-ce possible ?

La programmation neuro-linguistique en abrégé PNL, est une thérapie scientifique dite de la pseudo-médecine ou médecine alternative. Bien que n’ayant aucune efficacité scientifique démontrée contrairement à la médecine conventionnelle, sa pratique récurrente par des spécialistes de la médecine comportementale, suscite de la curiosité. D’où la question de savoir si elle permet de se libérer des dépendances. Si oui comment ?

Advertisements
Advertisements

Que doit-on savoir de la méthode PNL ?

D’origine américaine, le concept de programmation neuro-linguistique (PNL), a été mis sur pied au cours des années 1970, par le linguiste John Grinder et l’écrivain Richard Wayne Bandler et par la suite, par d’autres personnes notamment l’auteur, formateur et consultant américain Robert Dilts.

Cette approche spécialement psychologique, repose sur la reproduction dans la vie de tout un chacun, des aptitudes mentales susceptibles d’apporter un changement positif dans la manière d’aborder les problèmes quotidiens. C’est pourquoi l’un de ses fondateurs John Grinder a dit : « La programmation neuro-linguistique est une modélisation de l’excellence ».

En somme, il s’agit de faire passer un individu lambda d’un état dépressif à un état d’affirmation, ceci par la création d’un certain nombre de mécanismes qui auront pour rôle de faire renaître en la personne un état de confiance qui doit stimuler la création d’ambition et la mise sur pied des moyens pour y parvenir.

La méthode PNL, est-elle efficace face aux dépendances

 On assiste actuellement, à une recrudescence des coachs en développement personnel, ainsi qu’en communication, sport, gestion d’entreprise, marketing et beaucoup d’autres domaines de la vie tant individuelle que professionnelle.

Et curieusement, la plupart de ses gourous, utilisent une méthode d’approche similaire à la PNL. En effet, le principe est presque le même faire accepter aux interlocuteurs, que si certains leaders du monde parviennent à se hisser très haut dans la société, cela est possible pour tour le monde, grâce à une stimulation du cerveau. Pour ce faire, il faut détecter le péril dans notre cas la dépendance avant d’y apporter une solution.

Les différentes dépendances

On peut résumer la dépendance, à une envie irrésistible à quelque chose ou à quelqu’un. Ce qui nous permet de répertorier la dépendance dans ses diverses formes à savoir la dépendance affective, la dépendance à certaines substances (alcool, tabac, drogue, nourriture, etc.) et la privation (anorexie) qui sans être exhaustives, sont les plus répandues dans le monde.

Comment y faire face avec la méthode PNL ?

Le dépendant à l’impression de ne vivre pleinement sa vie, qu’en maintenant actif en lui son côté dépendant, créant ainsi une bipolarité indissociable, or dans les méthodes conventionnelles utilisées pour pallier à ce problème, on privilégie souvent la privation assistée et successive, au détriment du côté positif que ressent l’individu dépendant. Ce qui est une tare relevée par la méthode PNL.

En effet, l’individu timide par exemple, qui ne peut s’affirmer qu’avec la prise ou l’acceptation des choses nocives à sa vie, peut être recadré, puisqu’il possède en lui un sentiment de survie, mais aussi un esprit de gagnant, sur lequel la méthode PNL va s’inspirer pour faire d’une personne en mal d’être un pôle vers l’excellence.

Sans toutefois faire obstacle à la médecine conventionnelle, la thérapie scientifique de la programmation neuro-linguistique (PNL) fait des problèmes des dépendants ou des personnes en manque de stabilité émotionnelle, un atout pour la création et la mise en place des objectifs qui mènent à l’atteinte de l’affirmation et de l’excellence, ceci grâce à l’écoute et l’observation des comportements des personnes en état de dépendance et en état de sérénité. Mais il faut savoir qu’avec la complexité du genre humain, cette méthode, qui se veut scientifique, n’est efficace que de manière individuelle.

Advertisements
Advertisements